____________________________________PETITE_POEMME__________________________________________________________

 
 

 

 POËMME LA GOUTTE D'EAU

Récit d'un voyage

 Clément Brillet

 PROLOGUE

 Ce livre traite dans une large mesure de l'eau,de ces cycles, de son incessant voyage. On y voit son rapport avec les choses et les êtres. Il est basé sur les discussions entre une goutte d'eau nommée Poëmme et Jean le Renard. Bien que les notes de Jean soit disparate, je me suis efforcé de structurer le récit, mais maints lecteurs voudront sans doute en savoir dès l'abord davantage sur cet élément Eau aussi voilà quelques informations.

 

Les gouttes d'eau sont un élément très ancien et elles ont su garder jusqu'à ce jour leur importance. Pour être juste il faut signaler que d'autres éléments, qui leurs sont apparenté sont encore plus ancien, ce sont les grains de lumière et les grains de sable.

Quoi qu'il en soit l'on peut diviser les Gouttes d'eau en deux branches depuis que le monde est monde: il existe les Gouttes du ciel et les Gouttes de terre.

Les gouttes de ciel sont les Gouttes qui sous forme de vapeur forment les nuages et l'humidité de l'air tel que brouillard, brume, en bref la forme gazeuse des gouttes.

Les gouttes de terre sont les Eaux qui courent sur le sol, ou qui y repose. Ce sont les las, les torrents, les flaques et bien sûr la mer.

Il existe une forme de goutte qui est présente à la fois chez les gouttes de terre et chez les gouttes de ciel, ce sont les Gouttes gelées, que l'on appelle Neige ou Glace.

Les branches sont tressées entre elles selon un motif cyclique plus ou moins rapide. Ces changements d'état forment la Pluie et l'Évaporation.

 

Jean aime parler de la couleur de l'Eau, il aime la rencontre entre les Grains de lumière et les Gouttes d'eau. Il aime chanter la couleur du lac de la lune ou la blancheur de la neige sur les cols des montagnes. Pourtant nous pouvons admettre que la transparence est la couleur de l'Eau mais l' Arc en ciel n'est-il pas la rencontre entre Lumière et Eau?

Depuis que les êtres existent, les Gouttes d'eau entretiennent un rapport étroit avec eux. Elles les mouillent, les nourris et, parfois, les noient. Les humains ont développés quelques stratégies pour se défendre du froid: ce sont leurs vêtements, parapluies, toitures. Ils ont aussi élaboré des stratégies pour s'en servir, ils la mettent en bouteille, la canalise et utilise sa force comme énergie. Mais c'est avec les Êtres aquatiques que l'Eau entretient le rapport le plus étroit, car un poisson respire de l'eau tout comme l'homme respire de l'air.

 

CHAPITRE 1 – Le départ

 

Au moment où commence cette histoire, Poëmme la goutte d'eau se repose dans un lac de montagne avec quelques unes de ses compagnes Louise, Elna et Gazarde, elles attendent leurs tour pour se mettre à couler vers leurs but commun: le Grand Océan. Dans les reflets de la lumière elle en parle comme une friandise, comme une surprise inébranlable. Louise et Poëmme viennent d'un nuage du ciel qui, lourd de sa charge, arriva du Grand Océan pour arroser les coteaux des montagnes d'Auvergne. Elna et Gazarde viennent d'une source de montagne l'une d'une stalagmite, l'autre d'une stalactite, mais elles sont pour l'instant réuni par le relief des montagnes d'Auvergne.

Bientôt elles glissent vers le barrage, elles se sentent happer. Elles prennent de la vitesse et appuient avec force sur la turbine de sorte que la turbine tourne et produit de l'électricité. Grâce à Elna, Petite Poëmme et les autres une lumière d'ampoule s'allume quelque part où il y avait auparavant la nuit. Quel est la nature de ce qui voyage ainsi dans les fils électriques? Y a t-il quelqu'un qui y comprend la nature de l'électricité? Poëmme ne le sait pas mais elle glisse sur le roc. Elle est maintenant la première de ses sœurs à passer le barrage. Puis sa vitesse passe de quatre mètres par seconde à 2 mètres par seconde. Ses voisines la rattrapent. Gazarde passe devant suivi de Louise. Puis vient Poëmme et Elna. A présent le flot se calme, il ne fait plus autant de vagues et de marmites. Il est rejoint par une rivière, jusqu'à l'Océan le débit grossit de tout ces apports. Le flot grossissant passe lentement dans le paysage où le ciel reflète des couleurs bleu-gris. La vitesse diminue encore à Gien, elle est de un mètres par seconde à Orléans. Les Gouttes continuent leur course jusqu'à Tours, Saumur, bientôt Angers. Mais en Anjou Petite Poëmme est séparé de ses compagnes de voyage; elle est captée par le tuyau métallique de la station d'eau potable des Ponts de Cé. Poëmme est plutôt contente car ce qui rend Poëmme si particulière, c'est qu'elle ne souhaite pas rejoindre la mer au plus vite mais elle souhaite prendre le temps de voyager entre les êtres et les choses.

 

Elle arrive dans le circuit de l'eau potable, c'est à dire que la voilà filtrée au carbone, purifié à l'osmose inversé. On la déminéralise par échange d'ions et on la purifie par photo-oxydation.

Stockée, traitée, stockée à nouveau pour servir dans le monde des hommes. Elle rend même visite aux truites gardiennes de la pureté de l'eau. En effet dans une station de traitement de l'eau vivent deux ou trois truites dans un bocal relié à l'eau potable, de sorte qu'elles meurent si l'eau est polluée. Lorsqu'elle meurt elles tombent au fond du bocal et bloque automatiquement le circuit d'assainissement. Mais Poëmme passe le test, elle est devenu bonne à la consommation.

 

Elle est canalisée jusqu'en haut d'un château d'eau qui a l'allure d'un gigantesque clou à demi enfoncé dans la colline. Elle reste quelques temps ici puis elle descend: quelqu'un vient d'ouvrir son robinet.

 

CHAPITRE 2 – Le rêve de Léo

 

L'eau du verre de Léo va d'abord dans son estomac, puis dans ses intestins pour être assimilé au bout de 7 heures. Une fois dans le sang elle voyage au rythme du cœur dans toutes les parties du corps de Léo. Poëmme est dirigée vers le cerveau. Dans les synapses, elle y voit le rêve de la dernière nuit de Leo.

 

Guillaume est le nom de l'étalon

La lumière glisse sur sa robe

Sa crinière fouette le vent

Lorsque ses sabots creuse les ornières de son champs

Son cou est fort et son museau doux au toucher.

Il a deux compagnons

L'ânesse qui réconforte

Et le brave mulet dur à la tache.

 

Mais Poëmme se dit qu'elle ne veut être le cheval de personne, Leo pose son verre vide sur l'évier, il met ses chaussures et se met en route. Dans les plis de son âme se lit une histoire de pli en pli à l'infini.

 

-La route se poursuit inlassablement, descendant de la porte où elle commençait

Je vais rejoindre mon aimée, celle qui est Double-Douce

Douce est sa parole

Douce est sa peau

Je suis cette route pour la rejoindre à ce rendez-vous.

 

CHAP 3- L'œuvre horizontale

 

Léo continu son chemin, avec Petite Poëmme dans sa tête, il se met à penser aux œuvre des hommes et à son métier de géomètre. Faire des routes c'est contribuer à une œuvre horizontale et monumentale, c'est contribuer aux maillage des réseaux de transport. Cette œuvre est plus vaste que le plus grand des ouvrages d'art, plus monumental que la tour eiffel ou que la statue de la liberté. L'histoire de cette œuvre commence par des sentiers qui sont commun à plusieurs espèces animales, l'homme a ainsi utilisé le « sentier aux loups » de la forêt pour circuler. La grande migration de mammifères tel que le bison en Amérique ou le buffle en Afrique créa de véritables routes. Certaines de ces routes sont invisibles ce sont les routes des oiseaux migrateurs. Si Léo était né chez les chasseurs – cueilleur, il saurait que pour la chasse rien est plus important que de repérer des pistes. Les premières routes des hommes sont liées à l'invention de la roue, du char et du chariot en Mésopotamie vers 3500 avant J.C Une des plus grandes routes est la route de la soie, un réseau de routes qui doit son nom à la précieuse marchandise qui y transitait. Les Romains ont développé le premier grand réseau routier pavé par des esclaves. Mais la plupart était des pistes de cailloux ou de sol damé. On se déplaçait aussi beaucoup sur les mers sûr comme la Méditerranée et sur les fleuves pour le commerce ou le pillage! Au début du 20éme siècle ces pistes ont été enrobées de bitume et complétées par les voies de chemin de fer et les vols des avions.

 

Léo prépare sont ticket, le bus arrive, Léo s'installe et regarde derrière la vitre.

 

 

CHAP 4 – Le trajet en bus

 

Pendant le trajet en bus, Poëmme se déplace dans l'oreille gauche de Leo.

 

L'oreille est l'image du nouveau-né ou du fœtus de quelqu'un, aussi Petite Poëmme devine quel fœtus était Léo.

Quand tu était petit tu était un fœtus fragile et mou, tu baignait dans un liquide salé et tu percevait les bruits amoindrie et amortie par la chair de ta mère qui te protégeait.

Tu était rond et plein , tes caractéristiques physiques et morales était sans doute pour une part prévues et planifiées dans tes gènes et dans la volonté mystérieuse du corps qui veut se développer. Mais il me semble que qu'une partie de tes caractères n'est apparu qu'après la confrontation aux événements et aux personnes que tu as rencontrés. Oui tu es un ancien fœtus qui a subit les épreuves de la naissance et de la vie humaine. Chaque être humain est cet ancien fœtus dont l'oreille donne une image

L'oreille peut être ronde et pleine ou en zig-zag tourmenté.

Certain on le lobe rattaché au cou et d'autre non, mais tous, même les plus vieux, même si son possesseur est rigide et exécrable, ont quelque chose de tendre et de vulnérable.

 

Lire la suite gratuitement: demander à clement.brillet@hotmail.fr,

 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement